Faire du porte à porte à La Rochelle

En regardant mes photos de ma mission pour l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours en France, chaque image semble avoir une histoire. J’ai servi de mai 1991 à mai 1993. J’ai eu tellement d’expériences extraordinaires. Parfois, vous ne réalisez pas que quelque chose d’important se passe lorsque vous êtes au beau milieu. Cette expérience est une chose à laquelle je pense souvent depuis 28 ans.

Un jour d’octobre, je faisais du porte à porte comme missionnaire à La Rochelle, en France, avec mon compagnon. (Les missionnaires vont toujours deux par deux.) C’était une journée typique. Cela faisait seulement trois mois que je sortais en France et j’essayais toujours de maîtriser la langue. Je pratiquais le français avec mon compagnon entre les conversations avec des gens. Nous allions de l’anglais au français et ajoutions souvent un peu de «franglais», mélangeant le français et l’anglais. Je ne suis toujours pas parfait en français.

Mission-Car-La-Rochelle-I-wish
J’aimais marcher ou faire du vélo avec à côté de cette voiture tous les jours à La Rochelle. C’est tellement classique et magnifique à mes yeux. Je pensais que cela ferait une belle voiture pour les missionnaires au lieu de mon vieux vélo. Un missionnaire peut rêver, non?

 

Nous avions prié pour décider où nous devions travailler et, peu après le début, nous avons frappé à une porte. Une française avec un air surpris sur son visage a répondu à la porte. J’ai expliqué qui nous étions et elle a acquiescé et a répondu: “Oui, nous savons qui vous êtes.” Comme j’avais entendu cela auparavant, et que j’ai ensuite découvert que ces autres personnes n’avaient aucune idée de qui nous étions, j’ai supposé que cette personne était la même, alors j’ai expliqué plus sur ce que nous faisions.  Elle acquiesça de nouveau et dit, “Oui. Nous vous connaissons très bien et savez ce que vous faites.” J’ai donc demandé: “Comment cela se fait-il?” Elle nous a invités. Un homme de présomption, qui était son mari, nous a rejoints, Lorsque nous nous sommes serrés la main et que nous nous sommes assis.

Ils ont commencé à essayer d’expliquer, en s’arrêtant et en contournant un peu le buisson pour expliquer comment ils connaissaient les missionnaires. Finalement, après avoir réalisé que nous ne savions vraiment pas qui ils étaient, ils ont expliqué qu’ils étaient tous deux membres de l’Église et qu’il avait été président de la branche. J’étais sans voix. Le Seigneur nous avait conduits à quelqu’un dont nous ignorions l’existence. Nous y avons passé près d’une heure à partager des Écritures et à rendre témoignage. J’ai demandé si nous pouvions revenir et ils ont accepté. Voici mon journal de notre prochaine visite:

6 Octobre 1991

Nous sommes allés voir le couple inactif vivant ensemble. Nous avions pris rendez-vous avec Frère LaPorte pour discuter davantage et partager une vidéo. Nous nous sommes rencontrés. Il est allé se doucher et nettoyé. Je suppose qu’il travaillait dans le jardin. Nous avons parlé à Soeur Carré et l’avons mieux connue. Puis il est revenu et nous avons appris à le connaître un peu. Nous leur avons parlé de leur conversion, dont ils aimaient discuter. Ensuite, nous avons visionné une vidéo que nous avions prévu de partager. “Le livre de Mormon, Quel Bien Précieux”. C’était une vidéo que j’aimais partager à propos du Livre de Mormon, de ce qu’il était et de la richesse de ce trésor en tant que témoin des enseignements et de la résurrection de Jésus-Christ. Nous avons tous ressenti fortement l’Esprit. L’Esprit m’avait demandé de leur dire que le Seigneur les aimait et voulait qu’ils reviennent à l’église. J’étais si triste parce que je savais combien ils avaient encore besoin de l’évangile et des bénédictions de l’Église de Jésus-Christ. Mais, pour une raison quelconque, je n’ai pas trouvé le bon moment pour leur dire ce que l’Esprit m’avait demandé de dire.

Elle a fait des crêpes. J’étais juste rempli de l’Esprit essayant de ne pas pleurer. Après avoir mangé des crêpes avec la confiture, nous avons fait une prière donnée par mon compagnon. Ensuite, j’ai su que je devais dire ce que j’avais été invité à dire, alors que nous étions assis autour de la table de la cuisine. J’ai dit: «Je ne sais pas ce qui s’est passé dans le passé, mais c’était dans le passé. Le Seigneur vous aime et il veut que vous reveniez à son église. L’Esprit m’a dit cela ce soir. »Cela les a touchés tous les deux. Frère LaPorte disait toujours «non». Mais Soeur Carré a quitté la table en pleurant. Je sais que nous avons fait beaucoup de bien ce soir et ils ont ressenti de nouveau très fort l’Esprit. Nous avons été invités à revenir.

Plus tôt dans la soirée, Frère LaPorte nous avait montré une lettre du missionnaire qui l’avait baptisé. J’ai mémorisé ses informations et plus tard écrit son nom et son adresse. Il s’appelait Glen Lund et il vit maintenant à Bountiful, dans l’Utah, aux États-Unis. Je vais donc lui écrire pour voir s’il a des suggestions. Quelque chose a vraiment fait mal à Frère LaPorte et sa fierté l’a fait quitter l’Eglise. Il était clair qu’il était très fort dans l’église à la fois. Il était en fait le président de branche. Il a toujours un témoignage et croit au Livre de Mormon et aux enseignements de l’Église. Oh, comme ça me donne du stress. J’espère que le Seigneur me montrera comment l’aider ou l’aider à adoucir son cœur. J’ai totalement senti que cet homme était encore nécessaire dans l’Église du Seigneur.

3 Novembre 1991

Mon compagnon a fait un excellent gâteau pour les LaPortes. J’ai participé à un échange avec Edler Richa et nous l’avons tous les deux pris le gâteau. Virginie a ouvert la porte et a dit: «Oh, les missionnaires! Entrez! » Nous sommes donc entrés. Il y avait Sœur Carré dans la cuisine. Elle a dit «Bonjour» et nous lui avons donné le gâteau. Elle a crié pour Frère LaPorte. Il nous a dit de venir nous asseoir. Nous le faisions. Nous avons parlé un peu. Frère Richa (un missionnaire français et notre chef de zone en visite) Il a pu apprendre à les connaître un peu.

J’ai dit à Frère LaPorte que j’avais écrit à quelqu’un qu’il connaissait, le docteur Lund, le missionnaire qui l’avait baptisé. Il était surpris. Je lui ai donné la lettre que le Dr Lund avait écrite pour Frère LaPorte. Il a jeté un coup d’oeil dessus, puis nous avons parlé un peu du Dr Lund. Je pouvais voir que Frère LaPorte avait une place spéciale dans son cœur pour cet ancien missionnaire qui lui avait appris l’Evangile et l’avait baptisé. J’ai ensuite traduit la lettre écrite en anglais afin que chacun puisse entendre ce qu’il m’avait écrit pour Frère Laporte. Nous avons senti l’Esprit très fort quand je lui ai dit que Frère Lund voulait qu’il recommence à lire le Livre de Mormon et qu’il revienne à l’église.

Je lui ai ensuite demandé ce qu’il pensait de la vidéo que nous avions visionnée la dernière fois. Il a aimé et a dit que c’était génial. Je les ai de nouveau invités à revenir à l’église. Soeur Carré a répété à quel point elle était prête. Elle a été frustrée avec lui en disant: «Quel est le problème avec vous? Est-ce cela…? “Il a juste dit,” Oui “. Il a expliqué un peu comment quelqu’un lui avait fait du tort. Je me suis senti poussé à partager une Écriture dans Luc, 15: 4-6.

4. Quel homme d’entre vous ayant cent moutons, s’il en perd un, ne laisse pas les quatre-vingt-dix-neuf dans le désert et ne poursuit ce qu’il a perdu jusqu’à ce qu’il le trouve?

5. Et lorsqu’il l’eut trouvée, il la mit sur ses épaules, se réjouissant.

J’ai demandé à Frère LaPorte ce que cette Écriture signifiait pour lui. Il a dit ce que cela signifiait pour lui. Il savait où je voulais en venir. Je lui ai dit que le berger était Dieu et qu’il ressemblait à la brebis perdue et à quel point le Seigneur serait heureux de l’avoir à nouveau dans son bercail. Je leur ai dit que lorsque j’ai lu cette Écriture, j’y ai pensé et cela m’a mis à peser pour le partager avec eux.

Ils ont répondu en disant que cela ne les concernait pas car ils n’étaient pas perdus. Soeur Carre a dit qu’elle voulait revenir mais ne pouvait pas pour une raison quelconque. (regarde Frère LaPorte.) Il dit que c’est son choix de ne pas être là. Je lui ai dit: «C’est pareil, ils nous manquent beaucoup. Frère Richa a donné un excellent exemple du moment où Brigham Young est devenu prophète. Il y avait beaucoup de membres qui sont tombés de l’église. Il leur a dit cependant que ce n’est pas l’église de Brigham Young. C’est encore l’Église de Jésus-Christ. C’était très pertinent dans sa vie. C’était super. Puis je leur ai dit que chaque fois que je venais là-bas, je ressentais l’Esprit si fort. Je sais qu’ils sont conscients d’eux et qu’il veut qu’ils reviennent. Je sais qu’ils ressentent aussi l’Esprit. Je leur ai dit que c’était le Saint-Esprit qui confirmait la vérité. Mais Frère Laporte est tellement têtu.

Après avoir essayé d’exprimer ce que je ressentais la dernière fois et ce que je ressentais cette fois, je les ai invités à revenir et à lire le Livre de Mormon. J’aurais dû demander à prier aussi. Mais nous sommes partis avec une prière de frère Richa. Soeur Carré a répété quand je leur ai dit qu’ils nous manquaient, qu’il la retenait. Nous sommes arrivés à la voiture. (En tant que chef de zone, frère Rich avait une voiture. Normalement, nous étions à vélo.) Ils ont commencé à nous rappeler. «Viens ici», ont-ils dit. Donc nous l’avons fait. Ils ont dit qu’ils voulaient que nous mangions le gâteau que nous avions apporté. Malheureusement, nous n’avions pas le temps. Richa devait partir. Je leur ai dit que nous reviendrions. Ils ont été très chaleureux avec nous. JE SAIS QUE LE SEIGNEUR VEUT LES REVINIR! Je leur ai dit ça. On dirait qu’ils en ont parlé ensemble. Ils savent que c’est nous ET le Seigneur qui travaille avec eux. Elle voulait savoir si c’était le président de la branch qui nous disait de passer. Je leur ai dit que l’Esprit nous guidait là-bas et que nous n’avions aucune idée de la porte sur laquelle nous avions frappé.  Il est maintenant tard. Je prie très sincèrement pour ces deux-là.

“Ai-je fait du bien dans le monde aujourd’hui?”

P.S. Je lui ai demandé: «Que puis-je faire pour qu’il retourne à l’église?» Il a répondu: «Attachez-moi et traînez-moi là-bas.» Je veux le faire! L’homme têtu lui!

10 Novembre 1991

Nous avons rendu visite à Frère LaPorte ce matin devant l’église. Mon compagnon n’était pas très content d’y aller car c’est une demi-heure de vélo. J’ai réveillé Frère Laporte et lui ai dit que j’étais là pour le chercher à l’église. Je lui ai rappelé qu’il avait dit qu’il faudrait l’attacher pour le faire venir ici. Alors, je lui ai montré une corde que j’avais apportée. Je souriais d’une oreille à l’autre. Il a ri et nous a laissé entrer. (Nous avions froid). Nous avons parlé pendant une minute. Je sais que nous étions les dernières personnes qu’il s’attendait à voir. Je lui ai laissé l’étoile magazine avec un article spécifique à lire sur le pardon. Il a besoin de le lire puis de le pratiquer! C’est tout. Bonne nuit.

Les missions sont intéressantes. En 1991, alors que je servais en France, après avoir été transféré dans une nouvelle ville, vous avez souvent perdu le contact avec les gens. Je ne savais pas ce qui leur était arrivé. Il n’y avait pas de textos. Il n’y avait pas de messages instantanés. Il n’y avait pas de médias sociaux. On espère et prie qu’ils trouvent le chemin.

Un jour de 1992, une conférence de district a eu lieu à Nantes (semblable à une conférence de pieu dans une région où aucun pieu n’a été créé). À qui devrais-je me cogner? Frère LaPorte et Soeur Carré. Quel miracle! Ils étaient là! Lors d’une conférence de district avec des centaines de personnes dans une autre ville, le Seigneur, dans sa gentillesse, m’a laissé les rencontrer. J’étais si heureux de les voir. Je les ai embrassés et leur ai dit à quel point cela me faisait plaisir de les voir.

amisdeleglise1
Soeur Carré, Frère LaPorte, et Elder Jason Bringhurst

J’aimerais avoir le reste de l’histoire. Peut-être que ce blog atteindra quelqu’un qui sait, mais je ne sais pas ce qui leur est arrivé.  En écrivant ce blog, j’ai essayé de les localiser. J’ai pu entrer en contact avec l’actuel président de branche à La Rochelle et, malheureusement, j’ai appris que les deux sont maintenant décédés. Je ne connais pas le reste de l’histoire, mais c’est un petit miracle que je les ai rencontrés lors de cette conférence de district à Nantes. C’est un petit miracle que nous les ayons trouvés en train de faire la port à port à La Rochelle parmi 75 000 autres personnes. Je ne sais pas s’ils sont jamais revenus à une activité complète dans l’Église. Mais, je sais que j’ai ressenti des sentiments très spéciaux de l’Esprit qui m’ont témoigné de l’amour de Dieu pour chacun d’eux. Il est conscient de chacun de nous. Cela me rend très heureux.  Je ne peux pas tout comprendre, mais notre créateur, notre Père céleste, nous connaît et vous savez quoi? Il nous aime. Il envoie souvent d’autres personnes dans notre vie pour nous aider sur notre chemin. Parfois, il nous envoie dans la vie des autres pour les aider. Je pense que cela doit le rendre très heureux lorsque ses enfants se servent les uns les autres. Se réunir le jour du sabbat pour adorer Dieu avec les saints aide à se lever les uns les autres. Entendre nos frères et sœurs dans l’Évangile porter le témoignage de Jésus-Christ renforce l’âme. Cela élève nos esprits. Cela allège souvent nos fardeaux. Il est bon de se reposer un jour par semaine des soucis du monde. Dieu a commandé que nous gardions le jour du sabbat saint. En assistant à l’église, nous pouvons prendre la Sainte-Cène et renouveler les alliances et notre engagement de suivre l’exemple de notre Sauveur. Nous nous faisons des amis pour la vie. Aller à l’église est important. Nous essayons tous de trouver notre chemin pour retourner à notre père céleste dans le royaume des cieux nous et nous avons besoin de toute l’aide possible.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: